Statistical Reports & Factsheets

Permanent URI for this collection

Browse

Recent Submissions

Now showing 1 - 5 of 57
  • Item
    Paquets D’intrants Agricoles pour les Producteurs ouest Africains
    (2022)
    La faible productivité agricole dans les pays d’Afrique de l’Ouest et au Tchad est en partie liée à la faible utilisation d’intrants agricoles appropriés, notamment des variétés de semences améliorées et des engrais appropriés. En effet, en la matière, il est généralement mentionné que dans cette région le taux de couverture des besoins en semences certifiées est en moyenne assez faible autour de 25% et que la quantité de nutriments utilisée en moyenne dans la zone CEDEAO, était d’environ par hectare de terres cultivable de 17 kg/ha en 2017 et en 2020 de 20 kg/ha de nutriments en dessous des 50 kg/ha que prônait le sommet de Abuja, Nigeria de juin 2006 pour l’horizon 2015 et est inferieure a la moyenne de 24 kg de nutriments par hectare pour l’Afrique et loin de la moyenne annuelle de 123 kg/ha de nutriments niveaux de 2017. Parmi les nombreuses raisons qui peuvent être évoquées pour justifier cet état de fait, la formation, la sensibilisation, l’accès aux connaissances et a l’information adéquate pourraient tenir une place importante. EnGRAIS1 et PAIRED sont deux projets financés par USAID2 et mis en œuvre respectivement par le Centre international de développement des engrais (IFDC) et le Conseil Ouest et Centre Africain pour la recherche et le développement agricole (CORAF). IFDC et CORAF, dans le cadre d’une coopération étroite entre leurs deux projets ont entre autres mandat de développer et mettre à la disposition des producteurs ouest africains des paquets d’intrants agricoles (PIA). Ces PIA sont des ensembles : Semences améliorées adaptées et recommandations d’engrais appropriées accompagnés de bonne pratiques agricoles (BPA) spécifiques pour chaque zone agroécologique (ZAE) à travers l’Afrique de l’Ouest et le Tchad. Cette volonté des deux organisations est mise en pratique par les projets EnGRAIS et PAIRED, qui visent tous les deux à contribuer à travers leur objectif commun : à développer et mettre à la disposition des producteurs en Afrique de l’Ouest des PIA et un outil d’aide à la décision qui permettront aux acteurs du secteur agricole d’avoir les informations sur les semences améliorées, les recommandations appropriées en engrais, et les BPA pour les cultures principales de la région et ceci en fonction des différentes ZAE afin de booster les rendements et la productivité agricoles. A cet effet ils ont développé des PIA et la plateforme FeSeRWAM3 (https://feserwam.org/fr/accueil-2/), dont l’ancêtre, focalisé sur les engrais, était FeRWAM4 , est déployée en ligne ainsi que les PIA associés et seront disponibles à l’ensemble des acteurs. Les PIA sont contenus dans la plateforme FeSeRWAM, en ligne accessible par internet, sur les téléphones cellulaires, les ordinateurs, et plusieurs autres moyens de diffusion sont prévus. La plateforme FeSeRWAM permet de générer des PIA comprenant des semences améliorées, des recommandations appropriées en matière d’engrais, et des BPA pour les principales cultures prioritaires de l’Afrique de l’Ouest. C’est en marge de cette collaboration que EnGRAIS a produit et disséminé plus de 250 PIAs incluant 80 PIA pour l’année fiscale 2022, les 110 en 2021, après les 20 PIA en 2020 et les 40 PIA en 2019, pour augmenter la gamme des options toujours dans le but de continuer à contribuer à la sensibilisation, l’information et la formation pour disséminer largement ces PIA. Dans ce livre, les PIA sont organisés par pays et par culture. Il s’agit d’une synthèse des informations techniques sélectionnées avec quelques illustrations pour guider le technicien dans son dialogue avec le producteur pour que spécifiquement pour sa localité, le producteur puisse produire efficacement à travers un choix judicieux des cultures, les engrais appropriés mais aussi disposer d’un bon itinéraire technique qui va le guider à une production optimale. C’est pourquoi, le PIA fournit des informations sur la culture (variétés, caractéristiques variétales, noms locaux, performance, résistance à diverses contraintes), l’engrais (recommandation en nutriments, le bon engrais, la bonne dose, la bonne période et le meilleur emplacement, et engrais organique), la gestion des cultures (travail du sol, gestion de l’eau, gestion des mauvaises herbes, gestion des résidus de culture, gestion de la fumure organique, et des amendements organo-minéraux), et la localité (ZAE régionale, ZAE pays, localités, et bien d’autres informations)
  • Item
    Fertilizer Port Fact Sheet for the ECOWAS Region: San Pedro, Cote d'Ivoire
    (2022)
    The fertilizer port factsheet gives information about a port in San Pedro, Cote d'Ivoire. In terms of infrastructure, the factsheet covers dry bulk berths in South and West Quays. The berth lengths are 155 m (south) and 581 m (west). Access to the mainland is by road, and the competing port is Dakar. The destination countries for transit goods are Mali, Guinea, and Liberia. Maximum bulb carriers are 30,000 t (handy size) and 60,000 t (handy max). There are three storage areas suitable for fertilizer, with a total capacity of 13,800 m2. The warehouse has a maximum capacity of 10 trucks. Over the past five years, the warehouse has handled a total of 40,257 tons of fertilizer. The optimal offloading rate is 5000 t/day. In operations, bulk carrier berthing time is 0 days. Road traffic exiting the port is low, with movements allowed only at night. The average number of rainy days is 260, and the dry bulk handling system is a conveyor belt. The average port charge for fertilizer imports is US $24/t.
  • Item
    Fertilizer Port Fact Sheet for the ECOWAS Region: Dakar, Senegal
    (2022)
    The fertilizer port factsheet gives information about a port in Dakar, Senegal. In terms of infrastructure, the factsheet covers dry bulk berths with three berths usable for fertilizer. The berth lengths are 645 m (Q3), 360 m (Q5), and 700 m (Q8).Access to the mainland is by road and rail, and the competing port is Abidjan. The destination countries for transit goods are Mali and Burkina Faso. Maximum bulb carriers are 30,000t each for Q3, Q5, and Q8. Storage areas suitable for fertilizer have a capacity of 216,000 m2. The warehouse has a maximum capacity of 98,000 m2. Over the past five years, the warehouse has handled a total of 425,077 tons of fertilizer. The optimal offloading rate is 1500–2000 t/day. In operations, bulk carrier berthing time is a minimum of 0.3 and a maximum of 15 days. Road traffic exiting the port is low. The average number of rainy days is 48, and the dry bulk handling system is a mobile crane and mobile bagging station. The average port charge for fertilizer is US $20/t.
  • Item
    Fiched 'information Sur les Ports d'engrais dans la Région de la CEDEAO: Cotonou,Bénin
    (2022)
    La fiche d'information sur le port d'engrais donne des informations sur un port de Cotonou, au Bénin. En termes d'infrastructures, la fiche d'information couvre les postes d'amarrage pour vrac sec (Q1-Q6), la capacité maximale des navires (6), le tirant d'eau maximal des navires (10-12 m), l'accès au continent, qui se fait par la route, les ports concurrents (Lagos), pays de destination des marchandises en transit (Niger et Burkina Faso), et transporteurs d'ampoules maximum (Handy size ; 30 000 t et Handymax ; 60 000 t). Il n’y a pas de zones propices à l’engrais puisque cela n’est pas autorisé. L'entrepôt a une capacité maximale de 67 447 m2. En 2020, 281 792 tonnes d’engrais ont été manutentionnées. Le débit de déchargement optimal est de 3 500 t/jour. En opérations, temps d'accostage du vraquier 0 jour. Le trafic routier à la sortie du port est faible. Le nombre moyen de jours de pluie est de 101 et le système de manutention du vrac sec est constitué d'une grue mobile et d'une station d'ensachage mobile.
  • Item
    Fertilizer Port Fact Sheet for the ECOWAS Region: Cotonou, Benin
    (2022)
    The fertilizer port factsheet gives information about a port in Cotonou, Benin. In terms of infrastructure, the factsheet covers dry bulk berths (Q1-Q6), maximum vessel capacity (6), maximum vessel draught (10-12 m), access to the mainland, which is by road, competing ports (Lagos), destination countries of transit goods (Niger and Burkina Faso), and maximum bulb carriers (Handy size ;30,000 t and handymax; 60,000t). There are no areas suitable for fertilizer since it is not allowed. The warehouse has a maximum capacity of 67,447 m2. In 2020, 281,792 tons of fertilizer were handled. The optimal offloading rate is 3500 t/day. In operations, bulk carrier berthing time 0 days. Road traffic exiting the port is low. The average number of rainy days is 101, and the dry bulking handling system is mobile crane and mobile bagging station.